Scooter : Protection et assurance

Lorsque vous montez sur un scooter ou un autre type de 2 roues, vous savez les risques que vous prenez. Par définition, les conducteurs de scooter sont plus à même d’avoir des accidents graves que les conducteurs de voiture. Voilà pourquoi il est indispensable de souscrire à une assurance de « Protection Corporelle ».

Des risques de blessures corporelles élevés

Conduire un scooter comporte de nombreux risques, soit à cause de la fragilité de ces 2 roues, soit à cause du manque de puissance qui peut sauver bien des situations (coup d’accélérateur pour éviter un obstacle par exemple). Afin de limiter les « dégâts », il est vivement recommandé de souscrire à une assurance de « Protection Corporelle ».

Même si celle-ci n’est pas obligatoire, elle est clairement indispensable. Elle a pour mission de prendre en charge toutes les blessures corporelles subies par le conducteur ou la conductrice. Il est important de rappeler que l’assurance « Garantie au Tiers » ne couvre pas ces risques-là pourtant majeurs.

Pour protéger l’assuré et ses proches

Une assurance de « Protection Corporelle » prend en charge toutes les situations, notamment si l’accident entraine une invalidité ou une impossibilité de travailler comme avant. Même si un casque de scooter est porté, si un décès vient à survenir suite à un accident de scooter, alors une indemnité sera versée à la famille de l’assuré(e). Cela peut contribuer à combler la perte de revenu lié à ce décès.

Bien sûr, ces indemnités disposent d’un plafond. A ce titre, l’indemnité liée à un décès sera bien moindre par rapport à une indemnité liée à une invalidité permanente. Dans ce cadre, veillez à bien lire dans les moindres détails les conditions proposées par votre assureur.