Un crash-test étonnant à Marseille

Pour sensibiliser la population marseillaise aux dangers de la route, la municipalité a mené un crash-test des plus réalistes. Le principal objectif semble avoir été atteint, notamment informer de manière efficace le public concernant la conduite de scooter, et les dangers que cela peut occasionner.

Sur la plage du Prado

La mairie de Marseille, la préfecture de Police et l’assureur du Mans ont organisé une opération de sensibilisation sur les risques de la conduite de deux-roues. À l’instar de nombreux jeune – et moins jeune – ce mode de transport est très apprécié aussi dans la cité phocéenne.

Mais sur la plage du Prado, le public a pu observer une voiture lancée à 50Km/H pour emboutir un scooter à l’arrêt. Le mannequin et la moto ont été projetés sur plus de 50 mètres suite à l’impact. Il est clair que si le scooter avait été en mouvement, ce choc aurait été encore plus lourd de conséquences.

Cette démonstration, pour spectaculaire qu’elle fût, s’est pourtant inspirée d’une histoire vraie, celle d’une jeune fille de 16 ans, Lola, accidentée de la route, et tétraplégique depuis.

Des leçons à retenir

Il faut savoir que dans les Bouches-du-Rhône, le tiers des personnes décédées par accident de la route sont des conducteurs de deux roues.

Interrogés après le crash-test, certains spectateurs se sont déclarés très impressionnés. Bien que des sceptiques puissent taire leurs propres réflexions, la plupart des témoins du crash-test ont compris le message : un impact aussi violent demeure dans les mémoires, et ne peut qu’inciter à la prudence sur les routes. Pour les organisateurs donc, l’opération a donc été un succès.

La méthode peut sembler brutale, pourtant il est clair le plaisir de se déplacer rapidement en scooter ne doit pas mener les motards à se départir de toute prudence.